Mathématique et Arts

S’appuyer sur le Land Art pour danser la géométrie.

Pour le projet Mathématiques et Arts 2020-2021, je travaille, entre autres, avec deux classes (CE1 et CE2) dont les enseignants souhaitaient s’appuyer sur les artistes Marc Pouyet et Andy Goldsworthy.

J’ai donc choisi des oeuvres qui sollicitent l’imagination des enfants (grâce aux formes, couleurs et textures) pour pouvoir entrer facilement dans la danse et expérimenter les mathématiques à travers le corps.

Le Graff végétal de Marc Pouyet nous permet d’introduire un des fondamentaux de la danse : l’ESPACE. Nous allons pouvoir explorer la kinésphère* du danseur (théorie du Rudolf Von Laban) et les différents espaces scéniques** les notion de direction, d’orientation, de placement (ligne, quinconce, colonne, diagonale), d’espace entre les danseurs, de centre, de trajets et trajectoires rectilignes et courbes.

Mais on peut également traiter le caractère poétique de l’oeuvre, la délicatesse des pétales, le moelleux de la mousse, la rigidité du support mural, la légèreté des feuilles, les couleurs printanières…pour donner des intentions particulières à nos mouvements et engendrer des réponses motrices adaptées.

En mathématiques, ce graff végétal nous permet d’aborder les droites, les segments, le cercle, son centre son rayon et son diamètre, les arcs de cercle, les lignes sécantes, les comparaisons de longueurs, l’alignement…

Voici comment cette oeuvre éphémère à été réalisée sur le mur d’une médiathèque lors d’un stage de 3 jours à Cognac. Tout à fait réalisable dans les écoles !

La photo d’Andy Goldsworthy nous embarque dans un autre monde, les enfants y ont vu une oeil en flamme, l’infini, un trou noir, un tourbillon, un nid d’oiseau… Ils ont été instantanément emballés par cette oeuvre.

Un cercle dans un cercle, un cercle dans un carré, un centre très présent… Nous pouvons nous appuyer sur cette oeuvre pour établir très simplement la différence entre le carré et le cercle et explorer ce que ces notions provoquent comme réactions émotionnelles et motrices chez les enfants.

La symbolique du cercle est très intéressante à étudier. Nous pouvons également y associer le fondamental TEMPS pour rebondir sur le mot infini.

Et ceci n’est qu’une première approche lors d’une séance d’une heure avec chaque classe. Le projet concernant une trentaine de classes de la PS au CM2 sans oublier les classes ULIS; chaque classe s’appuyant sur une ou plusieurs oeuvres pour créer un projet interdisciplinaire :

200 heures de pur bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.